33 ans après la mort de Sékou Touré : faut-il faire du 26 mars une journée nationale de commémoration ?

704

Hier, dimanche 26 mars 2017, il y a eu 33 ans que disparaissait le premier président de la Guinée indépendante, le camarade Ahmed Sékou Touré. Trois décennies après ce décès du panafricaniste que fut Sékou Touré, Guineematin.com, a échangé avec Lancinet Karfamoriyah Kaba, journaliste au service des langues à la RTG et membre fondateur de la troupe artistique de Kouroukanfouga pour évoquer ses souvenirs sur l’homme du 28 septembre 1958.

Trente ans après sa mort dans une clinique à Cleveland, aux Etats-Unis, le lundi 26 mars 1984, Sékou Touré revient au devant de la scène à l’occasion de la commémoration de sa disparition. Dans un entretien accordé au correspondant de Guineematin.com à Kankan, Lancinet Karfamoriyah Kaba en séjour à Nabaya se souvient de l’homme tout en fustigeant le manque d’intérêt accordé à cette journée dans notre pays. Selon lui, « feu Ahmed Sékou Touré a laissé des souvenirs positives. Le 26 mars 1984 le peuple de Guinée était dans le noir suite au décès du père de la nation aux Etats Unis. Mes souvenirs sont bons, il est d’abord le libérateur de la Guinée, en second lieu il a été un homme franc, ouvert, décomplexé, et homme de religion », a dit Mr Kaba.

Cependant, notre confrère déplore le manque d’attention accordé a cette journée dans notre pays et dit ce qu’il allait faire s’il était à la place du président Alpha Condé : « si J’étais à la place du prof Alpha Condé, J’allais décréter chaque 26 mars comme journée nationale de commémoration. Il ne faudrait pas qu’on oublie le père de la nation », a estimé l’homme de médias.

Par ailleurs, il rappelle que beaucoup de pays ont connu des hauts et des bas avant de tirer meilleur profit de leur histoire pour avancer. « L’Allemagne a connu les fours crématoires et la France la guillotine. Mais, ils ne parlent pas de ça actuellement. Ils ont préféré allait de l’avant », soutient-il.

Enfin, Mr. Kaba dira que Sékou Touré a fait plus de bien que de mal pour la Guinée.

De Kankan Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

 

Source : guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here