Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risque

136

Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risqueLe pont dont il s’agit est celui de Kénèndè, situé sur la nationale n0 3, à quelques 6  km de Kagbélèn, en direction de Dubréka. L’année dernière, des travaux de restauration y avaient été effectués. Il avait été remis comme à neuf.

Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risqueMais, avec le temps, un problème est apparu à cet endroit qu’il faut résoudre de toute urgence, pour la sécurité de la circulation. Il s’agit d’un affaissement de la chaussée qui est observable du côté droit, dans le sens Dubréka-Kagbélèn, juste à l’amorce du tablier du pont.

Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risqueCette situation, nous dit-on, peut provenir de diverses causes que les  services en charge de l’entretien routier vont déterminer après inspection de l’ouvrage. Il y a de fortes probabilités qu’il s’agisse de dénivellement d’appui ou d’insuffisance de compactage.

Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risqueD’ici là, on constate des comportements à risque dans la circulation à ce niveau. En effet, l’affaissement à l’entrée du pont crée un dénivelé qui déstabilise les conducteurs non familiers de l’endroit. Ils subissent un brusque écart de direction vers la droite qui les surprend et leur fait courir le risque de heurter le parapet.

Pour éviter ce fâcheux désagrément et limiter les périls, la parade est toute trouvée.

Alerte-Entretien routier : SOS pour pont au franchissement à risqueLes usagers qui empruntent cette route évitent tout simplement de rouler sur la partie affaissée. Ce qui induit une circulation à gauche sur un pont matérialisé par une ligne continue que l’on ne doit ni chevaucher, ni franchir. Respect du code de la route oblige !

Ainsi, comble de paradoxe, on évite un danger pour en créer un autre, tout aussi grand.

Avec le rythme effréné de circulation des gros camions sur cette route, il est à craindre qu’un accident s’y produise pour circulation à gauche ou basculement.

Un cas a déjà été enregistré en février, avec blessé et dégâts matériels, lorsqu’un motocycliste qui ralentissait pour éviter un automobiliste roulant à gauche, a été heurté par le véhicule qui le suivait.

Il est à espérer des autorités, une réponse appropriée à ce problème.  D’ores et déjà, des travaux sont entrepris pour corriger les points noirs, du carrefour Kagbélèn au Km 5 de Dubréka.

 

 

Source : guineenews.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here