« Des donzos à Conakry » : Papa Koly demande au procureur de se saisir de la situation

178

Ces derniers jours, l’on a enregistré une escalade de violences verbales en Guinée en dépit des menaces et des mises en garde du ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, Kalifa Gassama Diaby.

Le weekend dernier, ce sont les responsables et jeunes du RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir qui ont aussi décidé de se faire  entendre désormais dans la rue pour protester contre toute manifestation à l’endroit de leur champion, le président Alpha Condé.

« Nous sommes prêts à nous battre contre Cellou Dalein et ses loubards ainsi que les enseignants politisés », a déclaré samedi, le ministre des sports et de la culture Sanoussy Bantama Sow lors de l’assemblée hebdomadaire du parti, dont les échos ont été largement relayés par Guinéenews© dans une de ses éditions précédentes.

Pour le président du parti GRUP, El hadj Papa Koly Kourouma qui est en séjour en région forestière, cette volonté des responsables et militants du RPG-arc-ciel, parti présidentiel, d’inciter à la violence n’est pas responsable. D’ailleurs, il qualifie ces déclarations de boutades.

« Ils s’amusent et ne savent pas à quoi ils jouent. Il faut que l’on soit un peu sérieux, l’on ne peut pas être au pouvoir et dire aux gens d’aller se battre sur son terrain. Ces responsables du RPG devaient plutôt faire appel à la paix et chercher à calmer la situation tout en mettant pression sur le président de la République pour qu’il réponde positivement à l’attente des enseignants. Ça ne sert absolument à rien de faire des déclarations de guerre et j’ai même vu sur les réseaux sociaux des gens qui pressent des donzos (chasseurs traditionnels NDLR) », a déploré cet ancien collaborateur du chef de l’Etat.

Justement, par rapport à la présence des donzos à Conakry et qui auraient été vus dans les manifestations de ce lundi, l’ancien ministre de l’énergie demande au procureur de se saisir du dossier.

« Les donzos sont en brousse et non en ville et toute personne qui vient en ville armée et se disant donzo c’est pour autre chose. Le procureur de la République doit pouvoir se saisir de la situation et les juger normalement. Mais je pense que tel ne sera pas le cas et les gens qui provoquent doivent pouvoir arrêter la violence. Ce n’est pas bon et il faut qu’on apaise la situation en appelant les militants de tous les partis politiques à la retenue. C’est ce qu’un parti sérieux doit pouvoir faire que de se mettre à un siège et appeler à la guerre. Faire appel à la guerre n’est avantageux pour personne. La solution est à Sékouthouréya et il n’y a pas de problème impossible », a indiqué Papa Koly Kourouma qui a par ailleurs condamné l’attaque contre le siège du groupe Hadafo média ainsi que l’incendie de la voiture de reportage du groupe Evasion.

 

Source : guineenews.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here