‘‘Diané (le ministre de la Défense) a 2 usines en construction, 2 hôtels, 1 ferme ultramoderne’’, révèle Doussou Condé

525

Dans une interview rediffusée, ce jeudi 12 octobre, sur Lynx FM, Doussou Condé, militante frustrée du RPG, parti au pouvoir fait des révélations sur les biens de certains proches du président Alpha Condé.  Extrait.

‘‘Ecoutez, Dr Mohamed Diané [ministre de la Défense, ndlr] par rapport à son passé, on peut le juger riche, mais il y a plus riches que lui… Diané, c’est qu’il a deux usines en construction sur la route de Kouroussa au quartier ‘’mobile’’ de Kankan. Il a deux hôtels, un à la rentrée de Karfamorya et l’autre derrière le camp Soundiata,  près du carrefour Marie. Les Kankanais vont vous le dire, il a une ferme à Soyilla, une ferme ultramoderne, y compris des étages et tout ça. Je crois que sa richesse, c’est par rapport à son passé.

Vous savez les gens-là qui se sont enrichis en six ans plus que  les autres que nous avons combattus, pendant 24 ans. Mais c’est honteux, très honteux dans un pays où les gens ne peuvent pas manger deux fois par jour. M. Diané me surprend mais vous savez ce qui se dit entre eux? Ils disent que  pourquoi ils vont croiser les bras quand le fils du président est multimillionnaire. Le président est milliardaire, ses amis de tous les coins de la sous-région s’enrichissent au gré du vent. Eux, chez eux, pourquoi, ils vont se priver. Voilà ce qu’ils se disent entre eux.

Il y a un autre très riche.  M. Kabinet Sylla (intendant de la présidence, ndlr), qui se fait appeler couramment Bill Gates, qui a des villas en marbre à la Minière et à Lambanyi. Vous savez combien vaut un mètre carré de marbre aujourd’hui ? 350 dollars us.

Nous avons tellement des dossiers, c’est pourquoi je remercie les jeunes qui nous envoient des documents, remercie tous ceux qui m’appellent à travers la Guinée. Mon frère, vous ne savez pas ce qui se passe. Parler d’argent avec M. Condé, c’est vraiment n’avoir rien à dire. Je vais vous dire un passage, pendant 2 ans six mois, il n’y a pas eu un parti pauvre dans l’histoire de la Guinée comme le RPG. Et on appelait M. Condé ‘’ BOLOCOLON MOTY’’, c’est-à-dire le pauvre avec le nombre. M. Condé était en prison pendant 2 ans six mois. Tous les nouveaux riches que vous voyez là, sont devenus riches en un matin.

M. Condé était en prison, même la dépense quotidienne, c’est moi qui faisais le porte-à-porte, les cartes qui sont vendues et tout ce que vous pouvez imaginer pour le soutenir. Ces nouveaux riches-là étaient où ? Ils ne cherchaient qu’à enfoncer Alpha Condé au profit du feu président Lansana Conté. A l’époque, il y avait la convention des Démocrates aux Etats-Unis. Le RPG a été invité, le parti-là n’avait même pas le billet pour envoyer quelqu’un. C’est moi qui ai appelé Diané, pour lui dire que notre parti RPG est invité à la convention des Démocrates. Qui  doit venir ? Il m’a dit : ‘’le président est en prison, nous n’avons pas les moyens.’’

Je lui ai dit ceci ‘’ M. Diané choisissez quelqu’un et d’ailleurs essayez  de venir. Il faut que nous prouvions au régime militaire que malgré l’emprisonnement de M Condé, que le parti existe’’.  C’est ainsi que je suis sortie et j’ai fait le porte-à- porte et avec les moyens de mon mari, qui est déjà l’un des grands financiers, les Bhoye Barry, les Amadou Fella, tout le monde, les bureaux mandingues, les Mami Touré, les Oumar Dabo, et certains jeunes qui se sont impliqués pour lui payer le billet.

Si ce monsieur fait pousser des buildings de terre aujourd’hui, et que le peuple soit incapable de manger deux fois par jour, c’est vraiment condamnable. Aujourd’hui, chacun est président de la République de son entreprise en Guinée. Le pouvoir n’existe pas, l’Etat n’existe pas. M. Condé aime dire qu’il a trouvé un pays et non un Etat, mais il n’y a plus un Etat aujourd’hui. Moi, mon problème ce sont les gens là. Ils n’ont aucun respect pour le peuple de Guinée. Et de l’autre côté, tu vois une société civile la journée qui raconte du pipo, et la nuit elle prend 20 mille dollars us avec le président. Un Taran Diallo par exemple, quand on me dit que ces gens-là font partie de la société civile, je suis désolé’’.

Focus de guinee7.com

 

 

Source : guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here