Lélouma : les élus locaux s’approprient le contenu du Code des Collectivités locales

29

Initié par un consortium d’ONG, un atelier qui a duré trois jours a mobilisé entre autres les maires de certaines communes rurales et des représentants des organisations de la société civile. Objectif : la vulgarisation du Code des collectivités locales. En tout, 10 préfectures de la Moyenne Guinée, dont 40 communes rurales et 10 communes urbaines, sont concernées par cette activité. A Lélouma, 35 personnes ont pris part à cet atelier: 5 élus et 2 membres de la société civile par commune rurale et commune urbaine.

« Je suis à Lélouma pour animer un atelier préfectoral sur la vulgarisation du code des collectivités locales. Cinq communes y sont conviées. Au niveau des communes, on a constaté que la plupart des élus ne connaissent même pas l’existence du Code des collectivités, à plus forte raison son contenu. Nous sommes là donc pour aider à résoudre ce problème de méconnaissance du code pour une meilleure gouvernance locale », explique Elhadj Oumar Niang, le formateur.

Et d’ajouter : « Dans le but aussi de faire participer la société civile à la gestion des collectivités, nous avons jugé nécessaire de faire appel à la société civile au côté des élus pour créer une synergie d’action entre les deux dans le cadre de la connaissance du code. Il ne sert à rien que les élus seulement connaissent le code et que la société civile n’ait pas des informations sur son contenu, parce qu’elle doit veiller à l’exécution correcte des tâches qui sont confiées aux élus locaux. »

Me Amadou Sadio Diallo, le maire de la commune rurale de Korbé, se réjouit de l’initiative et compte mettre  ce qu’il vient d’apprendre au service de sa collectivité pour bien mener ses activités au bénéfice de sa communauté.

Quant à Thierno Abdourahamane Diallo, président de l’Organisation de la Société civile de Lafou, il compte passer par la sensibilisation sur le contenu du code pour mettre tout le monde sur la même longueur d’onde, car, estime-t-il, il faut s’acquitter de son devoir pour réclamer son droit.

 

Source : guineenews.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here