Litige entre associés : « je lui donne 10 millions, elle disparaît pendant 5 ans »

68

Madame Fatoumata Camara est poursuivie au Tribunal de Première Instance de Dixinn pour escroquerie portant sur la somme de 10 millions de francs guinéens au préjudice de madame Aiba Tounkara. Les faits se seraient produits au mois de septembre 2013, au quartier Hafia, dans la commune de Dixinn. Les deux protagonistes sont en relation d’affaires depuis 2011.

Les deux dames revendaient des sacs de riz et d’autres produits alimentaires. En 2013, elles ont voulu augmenter leur revenu en injectant une certaine somme d’argent dans le capital. C’est dans ce cadre que dame Aiba Tounkara a remis une somme de 10 millions de francs guinéens à Fatoumata Camara pour l’achat d’huile et de savon. Cette dernière a pris ladite somme pour se rendre en Sierra Leone. Ce n’est que cinq ans après que la victime l’a aperçue à la Minière où elle a aussitôt procédé à son arrestation.

Placé sous mandat de dépôt le 10 avril 2018, la prévenue s’est expliquée à la barre. « Oui, j’ai pris les 10 millions de francs guinéens. Je me suis cachée pour aller en Sierra Leone », a-t-elle reconnu. Cependant, ajoute-t-elle, « je suis prête à payer son argent. Pour preuve, une somme de six millions de francs guinéens est disponible ».

Prenant la parole, l’avocat de la prévenue, maître Lansana Condé et le président du tribunal, Thierno Souleymane Barry, ont fait savoir que cette procédure est prescrite aux yeux de l’article 3 du nouveau code pénal guinéen.

«Les faits se sont produits en 2013 et nous sommes en 2018. Une période de 5 ans s’est écoulée sans qu’il n’y ait aucune plainte. Cela signifie que l’action publique est prescrite », ont ils évoqué.

Après moult-tiraillements entre le ministère public et la défense, le président du tribunal a finalement demandé aux parties de saisir un huissier de justice afin que celui-ci puisse à son tour saisir un juge civile pour réclamer le reste du montant.

Cette proposition fera l’unanimité des deux camps. Sur le champ, la victime va récupérer les 6 millions de francs guinéens. Pour les quatre millions restant, la prévenue a promis de les payer « dans un bref délai ».

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

 

Source : guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here