Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signe

118

Dans nos précédentes dépêches, votre quotidien électronique, Guineenews, a fait état de deux recrutements à la fonction publique. L’un concernant 92 nouveaux cadres affectés comme secrétaire général des nouvelles communes. L’autre relatif à 136 enseignants contractuels.

Cependant, la particularité de ces recrutements, c’est que les admis ont été recrutés sans concours. Donc, en violation de la loi en vigueur. Nous l’avons signalé. Le syndicat de l’éducation l’a dénoncé. Et le secrétaire général du ministère de la fonction publique l’a encore réitéré.

Dans le souci d’aider au triomphe de la vérité, le ministère incriminé nous a transmis sa version, que vous voudriez lire ci-bas in extenso. Mais en parcourant cette réponse, nous y relevons plusieurs zones d’ombre. Objectivement, nous restons sur notre faim. C’est pourquoi d’ailleurs, nous maintenons ce que nous avons écrit. Jusqu’à preuve de contraire…

Dans sa réponse, la fonction publique précise : « Non Guinéenews, il s’agit d’une mutation de 136 agents sur un lot de 701 jeunes contractuels déjà engagés à la fonction publique au compte du Ministère de l’éducation nationale et non de recrutement… Il n’y a pas recrutement en cours, mais régularisation pour le respect du Protocole d’accord de 2016 », écrit-il.

Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signeSoit ! Sauf que Guineenews conteste cette version puisque dans l’intitulé de son arrêté № 2018/ 479, qu’il a signé le 2 mars 2018, et dont nous détenons une copie, le ministre Billy Nankouma Doumbouya fait état en lettres capitales « d’engagement de 136 fonctionnaires » (Voir Arrêté à gauche).

Question donc : pourquoi engagement par-ci, et mutation par-là pour un même dossier ? Engagement et mutation sont-ils des synonymes ? Pourquoi n’a-t-on pas gardé un seul mot ?

En tout état de cause, s’il y amalgame, il vient du ministère de la fonction publique, pas nous.

Ensuite, le ministère de la fonction publique soutient également que, dans ce cas précis, son homologue de l’éducation nationale en a fait la demande et celui du budget a donné son accord.

Soit ! Sauf que Guineenews constate que le courrier du ministre du budget, autorisant la régularisation de la situation de 701 enseignants contractuels d’État, (et dont vous lirez la copie ci- bas à droite), n’est pas du tout référencé, alors que tous les autres le sont. Il y a certes un logo et la signature du ministre Lamine Doumbouya mais aucune référence en haut en gauche.

Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signeMieux, comment la fonction publique peut-elle annoncer l’engagement, en aval, d’un lot de 136 cadres, sans fournir l’arrêté du ministère du budget, autorisant spécifiquement, en amont, la régularisation de ce lot même si celui-ci ferait partie de 701 enseignants contractuels ?

Autrement dit, si le ministre de la fonction publique a décidé de régulariser la situation de 701 enseignants contractuels d’État par lots, chaque lot devrait suivre, à notre avis, tout le circuit administratif, jusqu’au ministère du budget, lot par lot, et ce, jusqu’à la fin du processus.

Donc, la fonction publique ne peut pas justifier l’engagement d’un lot de 136 enseignants en aval en brandissant un courrier du ministère du budget, en amont, autorisant vaguement la régularisation de 701 enseignants, sans mentionner spécifiquement le lot des 136 enseignants.

Par souci de transparence, ou la régularisation se fait par lots ou elle se fait en entièreté.

Enfin, le ministère de la fonction publique a indiqué que notre article démontre une méconnaissance du mode de fonctionnement et de gestion du personnel de l’administration publique. Soit !

Mais à Guineenews, nous pensions que tout recrutement à la Fonction Publique, il faudrait qu’un ministère exprime ses besoins, que le poste soit vacant et budgétisé. Et cela implique toute une procédure. Alors, si pour ce cas précis, la fonction publique n’est pas passée par le concours pour des nécessité de service, peut-elle au moins fournir toute la documentation ayant abouti à ce recrutement particulier pour des vérifications. Depuis le ministre de l’éducation nationale, le conseil des ministres, la fonction publique, le ministère du budget et le CV des 136 candidats ?

 Droit de réponse du ministère de la fonction publique.

« Le ministère de la fonction Publique recrute sans concours », voici en résumé ce que rapportent nos amis de guineenews ; il s’agirait de 136 agents au compte de Ministère de l’Education Nationale selon le medium. Peu importe la source, mais l’article démontre une méconnaissance du mode de fonctionnement de l’administration publique et du mode de gestion des ressources humaines de l’administration publique et peut être l’oubli des événements qui secouent notre administration depuis 2016.

Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signeNon Guineenews, Il s’agit d’une mutation de 136 agents sur un lot de 701 jeunes contractuels déjà engagés à la fonction publique au compte du Ministère de l’éducation nationale et non de recrutement. Ces 701 agents sont parmi les 2266 enseignants qui ont été engagés sans passer par voie de concours, selon le Protocole d’accord de 2016, sanctionné par un décret.

Enfin souvenez – vous de la grande grève qui a couté son poste au Ministre Sékou Kourouma de la Fonction Publique et à l’actuel ministre de la ville, Monsieur Ibrahima Kourouma alors Ministre de l’enseignement Pré universitaire et de l’alphabétisation. Il s’agit ici du respect du Protocole d’accord qui a mis fin à cette grève.

Les détails des opérations en cours sont dans les courriers N°0185/MENA/CAB/ du 12 Février 2018 adressé au Ministre du Budget par le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et une autre lettre à la même date N°0186/ MENA/CAB/ a été adressée au Ministre de la Fonction Publique.

L’objet de ces deux lettres est la finalisation d’engagement des 701 contractuels afin de mettre un terme à ce Fichier Contractuel de l’Education Nationale.

En conclusion, à ce jour le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation est en mesure d’affirmer que le protocole d’accord de 2016 a été respecté en ce qui concerne l’engagement à la fonction publique des 2266 enseignants contractuels de l’Etat.

Il faut donc procéder aux mutations nécessaires pour que chacun retrouve son poste et être en situation de classe dès la rentrée prochaine.

Guineenews c’est l’opération que vous suivez actuellement.

En effet, pour que le Ministère de la Fonction Publique recrute pour un poste, il faut :

1) Qu’un département ministériel exprime ses besoins;

2) il faut que le poste soit vacant et budgétisé ;

Cela implique :

Que le Ministère demandeur se justifie auprès du Gouvernement (conseil interministériel, conseil des ministres)

En cas d’accord, une lettre est adressée au Ministre de la fonction publique et, une autre au Ministre du budget.

Les Ministères de la fonction Publique et du Budget par échange de courrier s’accordent sur une date en fonction de la disponibilité des ressources financières.

C’est seulement au bout de ce processus que la fonction publique peut recruter par voie de concours ou sur titre (Loi 028). Même une nomination par décret présidentiel ne fait pas de quelqu’un automatiquement un fonctionnaire ; il y a une procédure à suivre ;

Le Ministère de la Fonction Publique ne peut pas recruter de son propre chef, pour la simple raison qu’il ne dispose pas de budget pour payer les recrus; il faut tenir compte du fait qu’un fonctionnaire est payé du jour de son engagement jusqu’à sa mort (sauf en cas de radiation pour faute lourde).

Guineenews parle 136 agents, nous disons simplement que ses journalistes ont été mal informés. Il n’y a pas recrutement en cours, mais régularisation pour le respect du Protocol d’accord de 2016.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’entre 2016 et 2017 que le gouvernement a recruté près de 10 mille agents au compte des ministères de la santé et de l’éducation nationale ; vous ne pouvez pas oublier que l’administration publique a été paralysée par la grève des enseignants contractuels qui s’est soldée par un Protocol d’accord. Il n’y a pas eu de recrutement par voie de concours, parce que ces contractuels ont fait leur preuve en situation de classe (certains avaient 10 ans d’expérience) et le Protocol d’accord a été signé dans ce sens et sanctionné par un Décret.

Il s’agit maintenant de déployer ces recrus à leur poste respectif.

Pour quoi le Ministre de la Fonction Publique intervient ?

Parce que le Ministère de la Fonction Publique est le seul gestionnaire des ressources humaines de l’Etat ; Il est le seul gérant de la carrière des agents de l’administration publique ; il doit obligatoirement savoir qui fait quoi, où et depuis quand ; cela lui permet de contrôler les effectifs. Il suit l’agent de l’administration publique depuis son engagement à la Fonction Publique jusqu’à sa mort physique. Il affecte du recrutement vers un département ministériel et il mute d’un poste à un autre à l’intérieur d’un même département sur demande du premier responsable du ministère concerné, parce qu’il doit savoir où se trouvent ses agents.

Dans le cas précis, c’est le Ministre de l’Education Nationale qui en a fait la demande et le ministre du Budget a donné son feu vert.

Il s’agit de 701

 

 

Source : guineenews.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here