Tougué : le DPS fait planer une menace de sanction contre un chef de poste de Santé

93

Le Directeur Préfectoral de la Santé (DPS) de Tougué, Dr Moussa Kourouma fait planer une menace de sanction administrative contre Cécé Foromou Loua, chef du poste de Santé de Soumeta, relevant de la commune urbaine, « pour acte de sabotage et manœuvre visant à discréditer le district sanitaire ».

Le mis en cause, Cécé Foromou Loua, chef du poste de Santé de Soumeta depuis plus d’un an est accusé d’avoir voulu créer des problèmes dans le but de compromettre le bon déroulement de la présente campagne de distribution de médicaments contre la Filariose lymphatique et l’Onchocercose dans la préfecture de Tougué.

« Monsieur Diallo, ça ne va pas hein. Ils nous ont emmenés en formation mais ils ne veulent pas nous payer. On avait annoncé qu’on devait nous donner 50.000 francs guinéens. Ils nous ont retenus toute la journée au Centre de Santé de la Commune Urbaine pour cette session de formation. Mais, ils ne nous ont même pas donné de l’eau à boire. Nous n’avons pas mangé toute la journée » a expliqué au téléphone de Guineematin.com l’agent de Santé, Cécé Foromou Loua.

Interrogé sur cette récrimination de son agent, le directeur préfectoral de la Santé de Tougué, Dr Moussa Kourouma a déclaré au micro de Guineematin.com que cette activité est entièrement gérée sur le plan financier par les partenaires.

« Nous ne sommes même pas associé à la gestion financière de cette campagne. L’agent m’a appelé hier pour me dire que vous avez rendez-vous ce matin. Mais, il croit qu’il peut nous effrayer avec les facilités qu’il a à communiquer avec la presse. Il doit se soumettre à la discipline de l’administration. Il est très difficile à gérer. Nous ne savons pas il est fort de quoi. Mais, c’est une institution de microcrédits de la place qui paye directement les agents. Cette institution avait élaboré un calendrier de payement des participants à l’atelier. Ses agents avaient commencé par les sous-préfectures. Ils avaient prévus de venir à la commune urbaine à partir de 17 heures. Ce qu’il n’a pas voulu attendre, il est rentré à Soumeta sans son argent. Ceux qui ont eu la patience d’attendre ont été payés le même jour. Lui, son argent se trouve avec l’institution de microcrédits en question. Les gens ne peuvent payer que ceux qui se présentent à eux physiquement » a expliqué en détail le DPS de Tougué.

Joint au téléphone dans la matinée de ce mercredi, 11 avril 2018, le gérant de cette caisse de micro finances dans la préfecture de Tougué, Boubacar Barry a confirmé au téléphone de Guineematin.com que le nom du chef du poste de Santé de Soumeta figure bien sur la liste des agents qui ont suivi la formation.

« Mais, nous sommes rentrés un peu tardivement des sous-préfectures. Nous n’avons pas pu le payer, parce qu’il était déjà rentré. Il y a deux autres qui étaient dans la même situation. Vous savez le payement se fait là où la formation a été organisée » a précisé notre interlocuteur.

Il semble que ce n’est pas la première fois que cet agent de santé se montre indispensable. « Chaque fois qu’on lui parle, il nous dit qu’il a rendez-vous avec la presse. Il essaye de nous intimider avec les relations qu’il a au sein de votre milieu. Mais, je vais me concerter avec le directeur régional de la Santé (DRS) pour voir comment le déplacer de son poste et le ramener au centre où il ne pourra plus continuer ses manœuvres de sabotage. Hier, mardi, 10 avril 2018, il a même refusé de nous donner les résultats de la journée sous prétexte qu’il n’a pas reçu son carburant. Nous ne pouvons pas lui donner ce carburant, parce que le budget ne le prévoit pas » a-t-il conclu en substance.

A rappeler que cet agent de Santé qui semble empêcher de tourner en rond était un activiste de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) en Guinée Forestière.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

 

Source : guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here