TPI de Dixinn : le marchand, l’étudiant en médecine et la moto volée

97

image d’archive

Marchand de son état, Kerfalla Bangoura, âgé de 26 ans, est poursuivi pour le vol d’une moto appartenant à Poré Faso Haba, étudiant en médecine. Ce vol aurait eu lieu le samedi 17 avril 2017 à Sonfonia dans la commune de Ratoma. Après quelques mois de détention à la maison centrale, le présumé auteur du vol ainsi que plusieurs autres témoins ont été entendus ce mardi 12 septembre 2017, au Tribunal de Première Instance de Dixinn, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Au terme des débats, qui ont duré trois heures d’horloge, l’empereur des poursuites, le procureur Alsény Bah, a demandé au tribunal de relaxer purement et simplement le prévenu par manque d’éléments de preuves.

Au cours de l’audition, la victime Poré Faso Haba a fait comprendre que c’est dans la journée du 17 avril 2017 que sa moto à disparu à Sonfonia au moment où il était parti au domicile de sa patiente madame Fatoumata Condé pour lui administrer des soins médicaux.

« Elle m’a appelé au téléphone, je suis venu à son domicile sur ma moto que j’ai payé à 7 millions de francs guinéens. A la rentrée de la cour, j’ai aperçu trois jeunes garçons dehors. Après avoir fini d’administrer les soins à ma patiente, je suis sorti et j’ai trouvé que ma moto a disparu », a expliqué la victime.

Par ailleurs, il dira que c’est après quelques jours que sa patiente l’a appelé pour l’informer que le voleur de son engin aurait été arrêté par la gendarmerie de Sonfonia. « Arrivé sur les lieux, je l’ai aussitôt reconnu par sa physionomie et son sac à dos qu’il portait le jour où ma moto a été enlevée », a-t-il soutenu.

Cependant, le prévenu Kerfalla Bangoura nie systématiquement les faits qu’on lui reproche. Selon lui, la moto qu’il détenait et qu’il est accusé d’avoir volé appartient à son ami Salifou Bangoura. « C’est mon ami Salifou Bangoura qui m’a prêté cette moto. Et il a l’habitude de le faire. Je ne connais pas cette prétendue victime et je l’ai pas volé », s’est-t-il défendu.

Parmi les quatre témoins qui ont défilé à la barre figurait son ami Salifou Bangoura qui a confirmé au tribunal que ce jour c’est sa moto que Kerfalla Bangoura conduisait.

Ainsi au moment des plaidoiries et réquisitions, le conseil de la partie civile, maître Mory Konaté à demandé à ce que son client soit payé à 7 millions de francs guinéens à titre principal et 15 millions de FG de dommages et intérêts.

De son côté le procureur Alsény Bah a demande l’application de l’article 544 du code pénal guinéen qui dispose la ‘’relaxe pure et simple’’.

Sur la même lancée, la défense sollicite de suivre les réquisitions du procureur en relaxant purement et simplement son client pour délit non constitué.

Finalement l’affaire a été renvoyée au 19 septembre 2017 pour la délibération.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 664 413 227/654 416 922

 

Source : guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here