Un an après l’accord du 12 octobre : « le bilan est non satisfaisant », dit hono. Cellou Baldé

36

12 octobre 2016- 12 octobre 2017, cela fait un an jour pour jour depuis que l’accord politique inter guinéen a été signé sous l’égide du ministre de l’Administration, général Boureima Condé.

A cette date anniversaire, un journaliste de Guineematin.com a joint au téléphone, l’honorable Cellou Baldé de l’UFDG pour savoir quel bilan il a tiré de l’application des différents points issus de l’accord.

Dans ses explications, le député Cellou Baldé s’est dit non satisfait du bilan obtenu dans sa globalité. « Le bilan n’est pas satisfaisant dans la globalité pour ne pas dire que c’est un bilan mitigé dans la mesure où un accord s’inscrit dans le délai. Chose qui n’a jamais été respectée», a-t-il introduit.

Selon ce membre du comité de suivi du dialogue politique, s’il y a eu un dialogue qui a abouti à un accord c’est parce que « les délais légaux n’ont pas été respectés, notamment la constitution et le code électoral. Et, même si les élections se tiennent aujourd’hui à la date indiquée, ça sera avec une année de retard. »

Prenant l’exemple sur l’audit du fichier électoral, honorable Cellou Baldé a rappelé qu’il était question qu’un cahier de charge soit élaboré et qu’il soit disponible le 30 juin 2016. « Cela devrait être fait par le comité technique paritaire ainsi que tout le processus lié au lancement de l’appel d’offres, au recrutement du cabinet et qu’au plus tard, le 31 mai 2017, qu’il y ait le premier rapport provisoire de l’audit. Aujourd’hui, nous sommes au mois d’octobre et c’est maintenant que la manifestation d’intérêt a été lancée », a-t-il expliqué.

Concernant les autres points de l’accord, notamment la révision de la loi sur la CENI, l’indemnisation des victimes des manifestations ; l’identification des auteurs et commanditaires des assassinats lors des manifestants ou encore l’accès équitable des acteurs politiques aux médias d’Etat, le député de Labé est catégorique. « Rien de tous ces points n’a été respecté. Il n’y a même pas eu un début de travail sur ces questions », a-t-il dit.

Pour conclure, le député de Labé a indiqué que l’opposition est aujourd’hui très déçue. « Nous n’avons pas senti une volonté politique réelle de la part du gouvernement et de la majorité tout au long de l’année. Ils n’ont fait que de la diversion et n’ont posé que des problèmes pour retarder la mise en application de l’accord. »

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

 

Source : guineematin.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here